Oui au projet Carma

Ce n'est plus Non à europacity, mais Oui au projet alternatif Carma lancé officiellement par le CPTG le 22 janvier.  Présentation du projet qui se veut autant économique que créateur de lien social devant une salle pleine à Villiers-le-Bel. Au niveau économique, le projet  consiste à fournir des produits bio et locaux pour les cantines, un jour sans doute du pain bio et également de recréer des vergers et de l'horticulture.
Le projet est à élaborer avec les acteurs locaux actuels (certains envisagent des reconversions) et avec de nouveaux acteurs intéressés.
Il faut convaincre les services de l'Etat et les acteurs territoriaux de l'intérêt de créer de l'agriculture périurbaine pour l'avenir de tous.
Dans la plaine de Pierrelaye-Bessancourt, deux villes se sont associées pour y développer sur 100 ha cette agriculture de proximité. L'idée Carma est-elle en train d'essaimer ?
Nourrir, recréer du lien social permettent, par le biais de tels projets, aux citoyens de comprendre et de participer à une véritable alternative écologique face au changement climatique.